Regard sur l'Est, revue en ligne

Pologne
Fenêtre sur l'Est

Par Juliette Mellet (2001)


---------------------------

 




















Marzena, 25 ans
étudiante en anglais, Gdansk
"C'est très important pour nous que la Pologne adhère à l'Union européenne. Nous pourrons nous moderniser et créer de nouveaux emplois. Mon frère dit que si nous n'adhérons pas, il ira vivre à l'Ouest ! Actuellement, il y a des Polonais qui travaillent illégalement dans les pays de l'Ouest parce que c'est très difficile d'obtenir un permis de travail. Ils gagnent beaucoup plus d'argent là-bas … La Pologne peut offrir à l'Union Européenne des gens compétents et motivés. Le chômage, dans notre pays, est presque de 20 %. Je pense que je pourrais travailler dans un autre pays dans quelques années. C'est une des raisons pour lesquelles j'apprends des langues étrangères.

Je me documente beaucoup sur l'élargissement de l'UE, sur l'état des négociations, sur l'avancée de la Pologne par rapport aux autres pays. Je pense que le gouvernement informe peu sur ce sujet. Les gens pensent souvent que nous allons seulement recevoir de l'argent, mais ce doit être un compromis entre deux parties."







Catherine
28 ans, propriétaire d'un hôtel restaurant, Cracovie

"Actuellement, la Pologne se trouve dans une situation peu favorable, c'est un pays faible. D'un côté nous espérons adhérer et de l'autre nous avons peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas remplir les conditions. L'accès au marché du travail en Europe sera très limité pour les Polonais, mais c'est compréhensible parce que vous avez peur d'une trop forte immigration. Si on rentre dans l'Union, il faudra nous adapter. Pour nous c'est une possibilité de gagner normalement notre vie et d'avoir la possibilité de faire des crédits, d'acheter une maison de façon plus normale. J'espère que les citoyens polonais vont pouvoir devenir plus riches avec le temps. Pour le moment, il y a un groupe très limité de personnes qui vivent bien, qui peuvent se permettre de fréquenter les restaurants.

Il est difficile d'évaluer ce que l'adhésion à l'UE va changer dans mon travail. Mais j'espère que je pourrai obtenir les produits que je veux, que je pourrai importer le vin, l'alcool sans le problème de la douane. Notre ambition pour notre restaurant est d'importer le vin directement de l'Italie. Chaque fois que nous voulons importer du vin, nous devons faire une demande au ministère des finances pour avoir des coupons, nous devons les envoyer chez les producteurs et ils doivent les mettre sur les bouteilles. La procédure dure de 2 à 3 mois.
L'adhésion de la Pologne à l'Union Européenne pourrait être profitable des deux côtés. Pour nous c'est une possibilité d'augmenter notre niveau de vie. D'autre part, nous avons et nous respectons encore d'autres valeurs : la famille, la religion… On pourrait apporter à l'Europe cette idée qu'il n'y a pas que les choses matérielles, mais qu'il y a aussi les choses de l'esprit."