Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 17/01/2018 - 11:16 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes



 


Les enclaves serbes du Kosovo (reportage photo)


Par Laurent HASSID
Le 01/12/2009

Reportage photo réalisé par Laurent Hassid en 2009.

Voir l'article correspondant au reportage photo



 
En géographie, le terme enclave se définit comme un morceau de terre totalement entouré par un territoire étranger unique. Les enclaves serbes au Kosovo sont des régions à majorité serbe situées dans un territoire majoritairement peuplé de populations albanaises. Proclamée indépendante le 17 février 2008, la République du Kosovo, peuplée de deux millions d’habitants, reste en effet toujours divisée entre les Albanais, largement majoritaires, et les Serbes, estimés à 130.000.

Ces derniers sont principalement regroupés dans la partie nord du Kosovo, à la frontière avec la Serbie; ce territoire est composé des municipalités de Zubin Potok, Zvecan, Leposavic et d’une partie de Kosovska Mitrovica. Mais d’autres Serbes vivent également dans de véritables régions enclavées, situées au centre et au sud du pays; c’est le cas des communes de Strpce et de Novo Brdo, ainsi qu’aux alentours de Gnjilane ou encore de Gracanica...


1 - Le monastère de Gracanica (© Laurent Hassid 2009).
Situé à une dizaine de kilomètres de l’enclave serbe de Mitrovica, le village de Gracanica entoure un Monastère serbe orthodoxe (Manastir Gracanica) désormais objet d’une surveillance étroite de la part de la population serbe, aidée par les soldats de la KFOR. Des barbelés entourent l’enceinte du Monastère.


2 - Rue de Gracanica (© Laurent Hassid 2009).
Le Monastère de Gracanica est aussi l’objet d’un business touristique classique; juste en face de l’enceinte surveillée, on trouve des échoppes de fortune, dans lesquelles on vend des reproductions du Monastère, des t-shirts le représentant, mais aussi d’autres ornés de l’aigle bicéphale qui symbolise la Serbie…


3 - Panneau à l’entrée du pont de Mitrovica (© Laurent Hassid 2009).
Cliquer sur la photo pour agrandir.
A Mitrovica, la rivière Ibar sépare la ville en deux, entre une rive nord majoritairement peuplée de Serbes et une rive sud majoritairement peuplée d’Albanais. L’entrée du pont, surveillé par la KFOR, est ornée d’un panneau mettant en garde contre tout comportement provocateur; celui-ci délivre son message en trois langues (anglais, albanais et serbe).


4 - Le pont piéton de Mitrovica (© Laurent Hassid 2009).
Financé par la France et par la KFOR, ce pont piéton a été construit en 2008. Il est très emprunté par les habitants de la ville, notamment par les enfants serbes qui l’utilisent pour rejoindre un parc de jeux, installé du côté albanais de la ville.


5 - «Le Kosovo est la Serbie !» (© Laurent Hassid 2009).
Du côté serbe de Mitrovica, à proximité de la mairie, une grande affiche affirme le caractère serbe du Kosovo.
 
 
Bulgarie: l’ombre des collaborateurs de la Sécurité d’État
Murs hongrois: une faillite de la politique migratoire européenne?
Les identités baltes au défi des migrations
Deux-cents nouvelles églises pour Moscou
Budapest: De l’esprit de révolte
Budapest: The Spirit of revolt
Élections législatives en Bulgarie: un fragile équilibre
Macédoine : L’irruption d’un nouveau parti bouscule la scène politique albanaise
 
Imprimer
Envoyer cet article par mail
Contacter la rédaction
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2018 / ISSN 2102-6017