Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 19/11/2017 - 22:44 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes



 


Kazakhstan, des lueurs glacées d'Astana aux beautés brutes des steppes


Par Guillaume LARRACOEXEA*
Le 15/01/2015

Entre deux repères, un vide. Emprunte d’une atmosphère soviétique surannée et aspirant à un futur prospère, Astana s’impose comme capitale du vide centre-asiatique, incarné par les steppes kazakhes.



 
Des rues désertes où le vent sibérien s’engouffre entre les tours à ses immenses esplanades dépeuplées, la Dubaï des steppes place le visiteur face au vide, au bord d’un précipice émotionnel où l’espace et le temps s’étirent, poussant vers un vertige irrésistible. Sorte de miroir du territoire kazakh tout entier, Astana incarne l’appel du vide, le besoin de se fondre dans ces espaces où l’imagination se perd au-delà de la ligne d’horizon, la beauté brute des steppes, une symphonie silencieuse, l’immensité comme reflet de sa propre solitude. Et ce vide-là remplit.















* Photographe, membre du collectif w74.
 
 
Les maisons d’édition d’Europe centrale en exil:
écrire pour témoigner, publier pour transmettre
Trajectoire migratoire de l’instrumentiste bulgare dans le paysage contemporain
Des Dranikis au sang
Kirghizstan, cuisine sous la yourte. Reportage
La nuit où la RDA est sortie du placard
Die Nacht, als die DDR aus dem Schrank kam
Serbie: Sexe, violence et cinéma
L’île-prison yougoslave de Goli Otok dans la littérature balkanique
 
Imprimer
Envoyer cet article par mail
Contacter la rédaction
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2017 / ISSN 2102-6017