Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 20/11/2017 - 06:52 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Russie: Le méthanier brise-glace Christophe de Margerie en phase de test vers Yamal

Par Céline Bayou (sources: The Barents Observer, LNG World News, Total.com)

Le méthanier Christophe de Margerie, ainsi baptisé en hommage au PDG de Total décédé en Russie fin 2014 dans un accident d’avion, a quitté le port de Zeebrugge (Belgique) le 10 février 2017 pour remonter les côtés norvégiennes et accoster à Vardø, la ville la plus orientale du pays, proche de la frontière avec la Russie.

Le navire a été construit en Corée par Daewoo Shipbuilding Marine Engineering (DSME) et son port d’attache, flambant neuf lui aussi, est situé en Russie, à Sabetta, terminal dédié au gaz naturel liquéfié (GNL) dans la péninsule de Yamal. Le méthanier navigue sous pavillon chypriote et appartient à la compagnie maritime russe Sovcomflot.

Son parcours de Zeebrugge à Vardø est un test pour le plus gros navire GNL du monde qui va ensuite affronter les eaux glacées du nord jusqu’à Sabetta et vérifier ses capacités de navire brise-glace. La capacité du navire est de 172.600 m3 de GNL et il est censé pouvoir affronter de manière autonome plus de 2 mètres de glace et des températures de -56°C.

Le Christophe de Margerie sera, à terme, l’un des 15 navires (a priori tous construit par DSME) destinés à acheminer du GNL exploité à Yamal. Le lancement de la production va démarrer courant 2017 et, à terme, il s’agira de 16,5 millions de tonnes de GNL qui y seront produits chaque année. Le gaz sera acheminé vers l’Europe et vers l’Asie, une partie devant passer par la Route maritime du Nord. Le gisement de Yamal est exploité par le Russe Novatek (51%), le Français Total (20%) et les Chinois CNPC (20%) et Silk Road Fund (9%). Total doit disposer de 4 millions de tonnes de GNL par an, contre 2,5 millions pour Gas Natural, 3 pour CNPC, 3 pour Gazprom et 2,86 pour Novatek Gas & Power.

Dépêche publiée le 13/02/2017

Zone : Russie







 
Pologne: se libérer du gaz russe à partir de 2022
19/11/2017
Roumanie: le ministre de la Justice tenu de s’expliquer sur l’application de la loi d’amnistie
19/11/2017
Bulgarie: la Commission de surveillance financière gagne en indépendance
17/11/2017
Lituanie: adoption de la loi Magnitski
16/11/2017
Bosnie-Herzégovine: Mustafa Cerić renonce à se présenter à l’élection présidentielle de 2018
12/11/2017
Rail Baltica: la Finlande s’intéresse au projet d’interconnexion ferroviaire balte
11/11/2017
Roumanie: révélations compromettantes d'un ancien officier supérieur du Service de renseignement intérieur
05/11/2017
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2017 / ISSN 2102-6017