Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 18/12/2017 - 09:42 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Lettonie: Offensive du Nouveau parti conservateur sur la mairie de Riga

Par Céline Bayou (sources: The Baltic Times, Baltic News Network, BNS, LETA)

Créé en 2014, le Nouveau parti conservateur (Jaunā konservatīvā partija, JKP) entend bien faire parler de lui et obtenir des résultats lors des élections municipales qui se dérouleront en juin 2017.

Le 1er mars, Juta Strīķe, ex-directrice adjointe du Bureau de lutte contre la corruption (KNAB), a annoncé qu’elle se présenterait à la mairie de Riga, rejoignant un autre ancien responsable au KNAB, Juris Jurašs, et l’ex-ministre de la Justice et actuel leader du JKP, Jānis Bordāns. J.Jurašs a par ailleurs appelé d’autres représentants du KNAB à imiter son exemple et à rejoindre le Nouveau parti conservateur. C’est J.Strīķe qui sera première sur la liste du JKP à Riga.

Cette offensive vise à mettre l’accent sur la lutte contre la corruption dans la capitale. Lors de leur conférence de presse commune, les trois candidats ont largement critiqué la gestion actuelle de la ville, précisant qu’ils n’avaient aucunement l’intention d’envisager un partenariat avec le Parti de la concorde de Nils Ušakovs, actuel maire de Riga.

Les priorités du JPK pour la métropole sont la transparence du conseil municipal, l’éradication d’un système qu’il juge corrompu, la gestion du patrimoine municipal ainsi que la mise en œuvre d’un environnement plus attractif pour les résidents, les touristes et les investisseurs. J.Bordāns insiste sur l’absence de professionnels de la politique et de sponsors dans son équipe, ce qui devrait selon lui rendre les choses plus faciles et plus saines.

Se faisant parfois menaçants, les candidats du JKP ont évoqué la nécessité de «mettre de l’ordre» dans la capitale et n’ont pas exclu de contribuer à placer certaines personnalités sous les verrous. Pour eux, c’est toute l’administration municipale qui serait complètement gangrénée par la corruption. Des hommes d’affaires eux aussi membres du JKP ont évoqué la gestion financière selon eux désastreuse de la compagnie municipale de transports urbains, Rīgas Satiksme, et celle des biens mobiliers.

Outre à Riga, le JPK compte présenter des candidats à Ķekava, Talsi, Jūrmala et Liepāja.

Dépêche publiée le 04/03/2017

Zone : Etats baltes







 
Bosnie-Herzégovine: le district de Brčko comme élément du jeu d'échecs américano-russe
17/12/2017
Estonie: maintenir le quota d’immigration mais entrouvrir la porte
11/12/2017
Roumanie: le maire de Constanţa dans le viseur des procureurs anticorruption
08/12/2017
Bulgarie: un audit et un programme pour sauver les hôpitaux en difficulté
04/12/2017
États baltes: pas de soutien de l’UE aux infrastructures de gaz naturel liquéfié dans la région
02/12/2017
Russie: annonce de l’installation permanente de missiles Iskander dans l’enclave de Kaliningrad
02/12/2017
Bosnie-Herzégovine: un ancien contre-espion tente de discréditer deux personnalités de la vie politique bosniaque
01/12/2017
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2017 / ISSN 2102-6017