Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 21/07/2017 - 18:33 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Russie: Quatre îles artificielles dans la péninsule de Kola pour le GNL de Novatek

Par Céline Bayou (sources : government.ru, gazeta.ru, The Independent Barents Observer, TASS)

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a signé le 15 juin 2017 un décret annonçant la création de quatre îles artificielles dans la péninsule de Kola, en mer de Barents. Cette décision relève du projet d’investissement « Centre de construction de structures offshore » et le contrat de construction a été conclu avec les chantiers navals de Kola, filiale de OAO Novatek, principal producteur russe indépendant de gaz naturel.

À court terme, le projet va permettre de créer 10.000 emplois, d’accroître les rentrées fiscales et d’attirer d’autres investisseurs dans la région. Les chantiers navals de Kola y consacreront 25 milliards de roubles.

Ces quatre îles seront entièrement dédiées au gaz naturel liquéfié (GNL), sa production, son stockage, son chargement et déchargement. En effet, dans la région, Novatek envisage de produire 16,5 millions de tonnes de GNL par an (projet GNL Arctique), profitant des ressources en gaz naturel de Gydan, dans la péninsule de Kara.

Selon le directeur adjoint de Novatek, Denis Khramov, GNL Arctique additionné à GNL Iamal (le second projet de Novatek en matière de GNL, d’une capacité comparable) permettront à terme de contribuer à 7% du marché mondial de gaz naturel liquéfié.

Cette décision est un pas supplémentaire vers la libéralisation du secteur: en juillet 2015, le ministre des Ressources naturelles, Sergueï Donskoï, s’était adressé au Premier ministre en lui demandant de revoir les règles alors en vigueur sur les restrictions de participation faites aux entreprises privées dans le secteur gazier en mer de Barents. Il rappelait qu’un décret signé du président Vladimir Poutine prévoyait bien la libéralisation de l’accès au plateau continental mais que les résistances, émanant en particulier de Rosneft, bloquaient l’accès aux entreprises indépendantes. À l’heure actuelle, seuls Gazprom, Rosneft et GNL Iamal sont autorisés à exporter du gaz naturel liquéfié à partir de la région de Mourmansk.

Dépêche publiée le 18/06/2017

Zone : Russie







 
Russie: les bibliothèques d’Arkhangelsk appelées à se débarrasser des livres acquis grâce à la fondation Soros
13/07/2017
République serbe de Bosnie: action en soutien à R.Mladic le jour de la commémoration du massacre de Srebrenica
13/07/2017
ARYM/Bulgarie: recherche d'un financement commun du corridor de transport n°8
11/07/2017
Estonie: S. Mikser assure l’Italie de son soutien dans la crise des migrants
09/07/2017
Bosnie-Herzégovine: Milorad Dodik sommé de s'expliquer par le ministre de la Sécurité
09/07/2017
Russie: quand le méthane s’échappe du sous-sol de Iamal
09/07/2017
ARYM/Bulgarie: un accord bilatéral d’amitié sur le point de voir le jour
06/07/2017
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2017 / ISSN 2102-6017