Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 19/11/2017 - 22:37 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Bulgarie: Quel candidat pour représenter le pays durant la présidence du Conseil de l’Union européenne?

Par Stéphan Altasserre (sources: Mediapool, Dnevnik)

Le mouvement citoyen Boets (Combattant) a récemment proposé que Deljan Peevski, député du Mouvement pour les droits et libertés (DPS) ayant participé aux 41e, 42e, 43e et 44e législatures, devienne le «visage de la Bulgarie» lors de la présidence bulgare du Conseil de l'Union européenne qui se déroulera au premier semestre 2018. Cette proposition a été transmise au Président, au Parlement et au gouvernement le premier jour ouvrable après les vacances d'été.

Boets se positionne, comme le DPS, en faveur de la défense des droits des minorités nationales bulgares (Turcs, Roms), d'où son soutien à cet homme d'affaires connu dans son pays pour sa réussite personnelle. En 2001, âgé de seulement 21 ans, l'entrepreneur dirigeait le conseil d'administration du Port de Varna, le plus grand port de Bulgarie.

Cette annonce est intervenue alors que l'association Azbukari (Abécédaire) et plusieurs autres organisations civiles venaient, elles, d’apporter leur soutien à l'ancienne présentatrice télé Tsveta Kirilova, désignée par eux comme une «journaliste et humaniste de premier plan».

Pour une partie de l'opinion publique, la proposition de Boets est une provocation: en juin 2013, la brève nomination du magnat des médias (propriétaire, notamment, de Telegraph, Monitor ou Politika) et politicien D.Peevski à la tête de l'Agence d'État de la sécurité nationale (DANS) avait créé un scandale sans précédent et enflammé l’ensemble des médias locaux. Plusieurs dizaines de milliers de Bulgares avaient battu le pavé à cette occasion pour manifester leur mécontentement. Nombre de ses détracteurs accusaient en effet D.Peevski de museler la presse et d'être lié à des organisations mafieuses: la contestation populaire fut telle qu’il dut démissionner, seulement trois jours après sa nomination.

Dépêche publiée le 08/09/2017

Zone : Balkans







 
Pologne: se libérer du gaz russe à partir de 2022
19/11/2017
Roumanie: le ministre de la Justice tenu de s’expliquer sur l’application de la loi d’amnistie
19/11/2017
Bulgarie: la Commission de surveillance financière gagne en indépendance
17/11/2017
Lituanie: adoption de la loi Magnitski
16/11/2017
Bosnie-Herzégovine: Mustafa Cerić renonce à se présenter à l’élection présidentielle de 2018
12/11/2017
Rail Baltica: la Finlande s’intéresse au projet d’interconnexion ferroviaire balte
11/11/2017
Roumanie: révélations compromettantes d'un ancien officier supérieur du Service de renseignement intérieur
05/11/2017
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2017 / ISSN 2102-6017