Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 20/01/2018 - 01:25 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Bosnie-Herzégovine: le district de Brčko comme élément du jeu d'échecs américano-russe

Par Stéphan Altasserre (sources: Slobodna Bosna, Srbija Danas, Informer RS)

En 2007, les Balkans apparaissant comme une région plus apaisée, l'armée américaine a restitué à l'État central de Bosnie-Herzégovine la base militaire de Tuzla, qui abritait depuis 1995 un contingent expéditionnaire du 401e régiment américain aéroporté. Cependant, depuis deux ans, les déclarations provocatrices de Milorad Dodik, président de la République serbe de Bosnie (RS), en donnant le sentiment qu'une partition de la Bosnie-Herzégovine (BiH) n'était pas exclue, ont obligé les États-Unis à réexaminer leur désengagement militaire de ce pays; d'autant que la BiH aspire à intégrer l'OTAN.

Ainsi, au début de décembre 2017, Washington a déclaré souhaiter réinstaller prochainement une petite base américaine à Brčko en accord avec les autorités fédérales. Cette décision est un message adressé à Banja Luka (RS).

Or ce district, qui n'appartient plus désormais à l'une ou à l'autre des deux grandes entités qui composent la Bosnie-Herzégovine (Fédération de Bosnie-Herzégovine/FBiH et RS), a une importance stratégique de premier ordre en tant que premier port bosnien. Depuis qu'il a été retiré à la RS en 1999, il sépare cette entité en deux parties distinctes. Dans ce contexte, du point de vue des nationalistes bosno-serbes et serbes, proches de Moscou, ce projet est apparu comme une provocation qu’ils dénoncent comme une «occupation militaire» des territoires serbes. Le 5 décembre, M.Dodik a rappelé que ce district bosnien était une «copropriété» partagée entre la FBiH et la RS.

Vladimir Poutine, craignant que les États-Unis poursuivent «l'encerclement» de la Russie, a à son tour réagi à ce projet, le 8 décembre. Se positionnant comme le protecteur de la nation serbe, il a proposé de construire trois bases militaires russes (une près de Banja Luka, la capitale de la RS, les deux autres à Sokolac et à Trebinje) et d’y déployer des missiles ayant la capacité de frapper l'ensemble des territoires du vieux continent. Ce rehaussement du niveau de tension dans les Balkans montre que la région demeure un lieu privilégié pour la poursuite de la partie d'échecs américano-russe sur la scène internationale.

Dépêche publiée le 17/12/2017

Zone : Balkans







 
Bosnie-Herzégovine: nouvelles annonces sur le projet écologique de Korićani et Vlašić
14/01/2018
Lettonie: scepticisme persistant quant à l’apport des immigrés
14/01/2018
Roumanie: le fisc roumain aux prises avec les frères Micula, deux de ses créanciers hors norme
09/01/2018
Bulgarie: nouvelles polémiques autour du projet de construction d'un second téléski à Bansko
06/01/2018
Lituanie: quand l’exécutif affiche ses différends sur la question des relations avec la Russie
06/01/2018
Bosnie-Herzégovine: le district de Brčko comme élément du jeu d'échecs américano-russe
17/12/2017
Estonie: maintenir le quota d’immigration mais entrouvrir la porte
11/12/2017
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2018 / ISSN 2102-6017