Revue - REGARD SUR L'EST
Regard sur l'Est, revue en ligne
Dernière mise à jour le 25/09/2018 - 15:24 Paris


Asie centrale
Balkans
Caucase
Etats baltes
Peco
Russie


Tous les dossiers


Contact
Ligne éditoriale


 

 

Itinéraires baltes


 

Roumanie: la ministre de la Santé engagée dans une politique favorable à la vaccination

Par Stéphan Altasserre (sources: Jurnalul National, AGER PRESS, site de l'Organisation mondiale de la Santé)

Sorina Pintea, directrice de l'hôpital d'urgence de Baia Mare de 2013 à 2016, puis à nouveau en 2017 après avoir assumé quelques mois les fonctions de sénateur (Parti social-démocrate - PSD), a été proposée et nommée au poste de ministre de la Santé par le gouvernement Dăncilă à la fin du mois de janvier 2018. Dès les premiers jours de son mandat, elle a reçu une invitation de l'OMS pour assister à Copenhague, le 19 février, à une réunion des ministres des pays d'Europe du Sud portant sur la vaccination. Après avoir longuement hésité à envoyer son secrétaire d'État à la Santé pour la remplacer, elle a suivi l'avis de ses conseillers et répondu favorablement à l'invitation.

Le 21 février, elle confiait à la presse sa honte d'avoir d’abord sous-estimé l'importance de cette rencontre. Les échanges lui ont permis de prendre conscience du retard de son pays, comparativement à ses partenaires d'Europe du Sud, en matière de vaccination. Cette situation est à l'origine de pics épidémiques plus élevés en Roumanie, pays où l'on signale, comparativement, le plus grand nombre de personnes atteintes de l'épidémie de rougeole (5.562 cas en 2017). La principale explication est l’absence de politique de vaccination massive dans ce pays, ce qui n'est pas le cas de plusieurs de ses voisins tels l'Albanie, la Bulgarie et le Monténégro, qui lancent régulièrement de grandes campagnes incitatives suscitant l'adhésion populaire à la politique vaccinale et aux recommandations de l'OMS dans ce domaine.

La ministre a déclaré que la Roumanie devait voter de toute urgence une loi en faveur de la vaccination. Les contours de ce projet restent toutefois à déterminer en accord avec le reste du gouvernement et le corps médical local. Dans ce contexte, afin de convaincre les députés de l'importance des enjeux, S.Pintea envisage de faire intervenir prochainement un représentant l'OMS devant le Parlement roumain, pour qu'il y présente un rapport émanant de la directrice régionale pour l'Europe, Zsuzsanna Jakab, et ses recommandations en matière de politique vaccinale.

Dépêche publiée le 03/03/2018

Zone : Peco







 
Roumanie: condamné pour blanchiment d'argent, le maire de Piatra-Neamţ voit sa peine aggravée en appel
04/07/2018
Bulgarie: un célèbre militant de l'ultradroite blessé par balle
30/06/2018
Pologne/États baltes: accord de synchronisation électrique
28/06/2018
District de Brčko: quand le football alimente les tensions nationalistes et ethniques
27/06/2018
Lituanie: adoption d’une nouvelle Stratégie énergétique
24/06/2018
Haut-Karabagh: un conseiller politique joue le rôle de lanceur d'alerte sur les mouvements de troupes azéries
23/06/2018
Russie: le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov refuse de demander une grâce présidentielle
22/06/2018
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés Regard sur l'Est 2018 / ISSN 2102-6017